« Max Gallo était devenu le grand instituteur national qui manquait à la France »

    0
    19
    Max Gallo (G), député européen et Jean-Pierre Chevènement (D), ministre de la Défense, s'entretiennent lors de la séance de clôture du 10ème Congrès National du Parti Socialiste, le 18 mars 1990 à Rennes. / AFP PHOTO / -

    Ce grand écrivain populaire a rempli le vide laissé libre par des institutions qui avaient déserté leur mission de transmettre le récit national.

    En savoir plus



    PAS DE COMMENTAIRES

    LAISSER UNE RÉPONSE