170 avocats demandent l’indemnisation du « préjudice d’angoisse » pour les victimes des attentats du 13 novembre

    0
    99

    Défini comme une « souffrance supplémentaire », ce préjudice n’est pour l’instant pas pris en compte par le Fonds de garantie qui suit les victimes.

    En savoir plus



    PAS DE COMMENTAIRES

    LAISSER UNE RÉPONSE